اختراعات

La Différence entre un disjoncteur et un interrupteur différentiel

La Différence entre un disjoncteur et un interrupteur différentiel


La Différence entre un disjoncteur et un interrupteur différentiel


Disjoncteur différentiel 
   Le disjoncteur différentiel à haute sensibilité (trente milliampères ou 30 mA) protège les circuits des surcharges et des courts-circuits, mais également les personnes des risques d’électrisation.
  Le seuil de déclenchement (c’est-à-dire de coupure) en cas de fuite de courant correspond à la sensibilité du disjoncteur. Pour les installations domestiques, une haute sensibilité de 30 mA est exigée.
  Le disjoncteur différentiel s’installe entre le disjoncteur géné- ral et la ligne à protéger. En cas de dysfonctionnement de l’appareil protégé, seul son circuit électrique est mis hors tension, le reste du circuit continue de fonctionner normalement. Au contraire, en cas de coupure de l’ensemble des autres circuits, le disjoncteur assure le fonctionnement du circuit qu’il protège, c’est idéal pour un congélateur qui doit rester constamment sous tension ! Le disjoncteur différentiel est d’ailleurs uniquement utilisé pour la protection des appareils à risque comme l’alarme, le congélateur, l’équipement informatique, etc.

Interrupteur différentiel
      Les interrupteurs différentiels se scindent en plusieurs catégories : le type AC correspond à toutes les utilisations standard ; le type A est utilisé pour protéger en outre les circuits spécialisés des lave-linge, cuisinières, plaques de cuisson à induction, etc. ; le type B convient en plus pour des appareils ou installations générant des courants continus, comme l’éolienne.
    Un interrupteur différentiel protège les personnes des risques d’électrisation, mais ne détecte ni les surcharges ni les courts-circuits. Il doit être installé entre le disjoncteur général et le disjoncteur divisionnaire. Il assure ainsi la protection de plusieurs circuits ; sa manette de commande permettant de mettre hors tension la partie du circuit qu’il protège.

Différence entre un disjoncteur et un interrupteur différentiel 

Il existe deux dispositifs différentiels résiduels (DDR) : le disjoncteur et l’interrupteur différentiels.

 L’interrupteur différentiel a les mêmes fonctions qu’un disjoncteur différentiel, mais est moins performant, puisqu’il ne détecte pas les courts-circuits et les surcharges. Cependant, un disjoncteur différentiel est également plus cher, c’est pourquoi on utilise des interrupteurs différentiels pour protéger l’ensemble des circuits, mis à part les circuits sensibles tels que celui du congé- lateur, de l’alarme, etc.

 À noter : tous les dispositifs différentiels sont équipés d’un bouton de test qui permet de vérifier leur bon fonctionnement. Ce test est à effectuer une fois par mois.