اكتب ما تود البحت عنه و اضغط Enter
معذرة، فالصفحة التي تبحث عنها في هذه المدونة ليست متوفرة.

الثلاثاء، 17 ديسمبر 2019

La protection de distance RXAP



Ce relais de protection n’est départs. Son principe est exposé ici essentiellement pour relais de protection numérique. 
   C’est une protection modulaire, constitue de module
  • Détection défaut ou mise route.
  • Mesure de distance de défaut (zone de défaut).
  • Relais directionnel. 
  • Relais anti pompage.


Mise en route .

   C'est une mise en route commutée, c'est à dire possédant 3 éléments dont les grandeurs d'entrées sont modifiées par la présence de courant résiduel. Chaque élément est réalisé par un transducteur magnétique: un circuit magnétique possède deux enroulements. Le premier est parcouru par un courant continu proportionnel au module de la tension, obtenu par redressement et filtrage. 
   Ce courant sature le circuit magnétique. Le second est parcouru par le courant sinusoïdal i. Si pendant l'alternance où les ampères - tours créés par i sont de signes opposés à ceux créés par u la valeur crête de i est supérieur à u, le circuit magnétique se dé - sature et se sature en sens inverse. La variation brutale d'induction crée alors, dans un troisième enroulement, une force électromotrice qui provoque la fermeture d'un relais. Le basculement est obtenu pour : |V| - K* |I| * √ 2 < 0. 


Mesure de distance

   Elle est réalisée par un relais à induction dont le principe est le suivant: Un disque ou un cylindre, en aluminium peut tourner dans l'entrefer de deux circuits magnétiques. 
  Chacun des circuits est magnétisé par un courant. Nous appellerons ces courants I1 et I2, déphasés l'un par rapport à l'autre d'un angleϕ. Le courant I1 crée dans le circuit magnétique une induction B1 qui lui est proportionnelle. Cette induction crée dans le disque des forces électromotrices induites, proportionnelles à la dérivée de I1 qui fait circuler des courants de Foucault pratiquement en phase avec elles. Les courants de Foucault passant dans l'entrefer du deuxième circuit magnétique créent, avec l'induction B2, un couple qui fait tourner le disque. Il en est de même des courants de Foucault crées par I2 dans l'induction B1.

Le couple agissant sur le disque d'aluminium est de la forme:
     C = K * (i2 * di1 / dt - i1 * di2 / dt) 
 En posant i1 = |I1| * sin (ω * t), et i2 = |I2| * sin (ω * t +ϕ ) en obtient 
C = K * ω* |I1| * |I2|* sin ϕ 
Pour réaliser une mesure de distance, le relais à induction est alimenté par un courant I, et par une tension V1 = V - z *I. Cette tension crée dans sa bobine un courant en phase avec elle : lorsque V1 et I sont en phase, le couple est nul. 
  En appelant ZL l'impédance de la ligne (poste PJ0 – Poste GHANEM) la protection est assurée selon des zones définies à partir poste PJ0 (vers le poste ghanem) : Première zone, (réglée à 80 %): V1 = (Va - Vb) - 0,8 * ZL * (Ia - Ib) Deuxième zone, (réglée à 120 % = 1,5 * 0,8): V1 = (Va - Vb) / 1,5 - 0,8 * ZL * (Ia - Ib) Troisième zone qui sera vue par un relais directionnel.  

 

Relais directionnel.

   Ce relais détecte les défauts qui sont éloignés (3ème zone), le fonctionnement du relais de déclenchement dépend uniquement de la mise en route et suivant le choix de l’utilisateur : un contact de sélection d’activation ou désactivation du relais directionnel. 
  C'est un relais à induction alimenté par une tension composée Uab = Va - Vb , et un courant I = Ic. Le circuit tension est conçu de telle sorte que Uab fasse circuler dans sa bobine un courant I' déphasé de 70° en arrière. Nous voyons donc que si le courant Ic est déphasé de 20° en avance sur Vc, les deux courants sont en opposition de phase et le couple est nul.
  Donc se relais détecte le sens de transit de puissance de défaut s’il circule vers poste GHANEM ou vers le Poste PJ0 : le relais directionnel se bloque en interdisant le déclenchement du disjoncteur si la puissance de défaut est digérée vers le poste GHANEM, s’elle est dirigée vers le poste PJ0 le disjoncteur déclenche.
   Cette protection comporte un seul relais, connecté à une seule phase en position repos, et commuté sur les autres phases par les relais de mise en route. Il est alimenté par: 
Ubc et Ia si le défaut est entre la phase a et la terre, ou s'il est entre les phases a et b, 
Uca et Ib si le défaut est entre la phase b et la terre, ou s'il est entre les phases b et c.

Relais anti pompage 

   C'est un relais de conception identique aux relais de mise en route, mais réglé à une impédance plus élevée, généralement 1, 5 fois. Lors d'une perte de synchronisme, appelée plus communément pompage, entre un groupe d'alternateurs et les autres alternateurs débitant sur le réseau, il faut ouvrir certaines liaisons prédéterminées, Or, dans ce cas, le point représentatif de l'impédance vue du point A peut être confondu avec celui d'un défaut.  

    Pour discriminer les défauts des pertes de synchronisme, on joue sur le fait qu'un défaut provoque une variation brutale de l'impédance vue de A, alors que la perte de synchronisme provoque une variation progressive de cette impédance. Si, entre l'instant où l'impédance passe d’une valeur Z1 et celui où il passe par une autre valeur Z2, il s'écoule un temps supérieur à ∆t = 15 ms (variation progressive) par exemple, la protection est bloquée pendant une durée de 2s par exemple. C'est la fonction anti pompage.

شارك الموضوع عبر :

كاتب الموضوع :

إرسال تعليق

مدونة الالكتروميكانيك| electrobrahim
مدونة الالكتروميكانيك هي عبارة عن مدونة تقنية تهتم بكل ما يهم الالكتروميكنيك وكل ما هو جديد في التكنلوجيا والمعلوميات .وايضا بعض المواضيع المختلفة. للإتصال:ahttab1993@gmail.com الهاتف:212650958842+
للإتصال بنا: ahttab1993@gmail.com.
جميع الحقوق محفوظة ل مدونة الالكتروميكنيك
تطوير من طرف أبراهيم أحطاب